Vite fait, bien fait : Orange (animé)

affiche Orange avec meh écrit en premier plan

Nouveau concept : Je donne un avis rapide sur un animé ici Orange.

Pour faire court, Orange n’est pas mauvais, mais pas non plus bon. Je donnerais une notation Moyen+ au maximum.

Attention ! Cet article contient des spoils de l’animé.

Orange est un animé des studios TMS Entertainment et Telecom Animation Film diffusé durant la saison d’Été 2016. C’est un animé shōjo/seinen, romance et drame.

On suit l’histoire de Naho Takamiya, une jeune fille qui reçoit un jour une lettre d’elle-même mais de 10 ans dans le futur. Cette lettre l’avertit qu’un de ses futurs amis va se suicider durant l’année. La Naho du futur a des regrets à ce sujet et voudrait que celle du passé fasse tout son possible pour le sauver.

La romance dans cet animé.

Tu l’auras compris, elle est amoureuse de ce nouvel ami. Pour info il s’appelle Kakeru Naruse, un mec plutôt beau gosse mais assez réservé malgré ses sourires. Alors la romance, c’est là que j’en pouvais plus. J’ai regardé les 13 épisodes à la suite (par ce que j’ai le time et que c’est bien de tout regarder à la suite) et à aucun moment de l’animé tu ne les verra se montrer l’un à l’autre une preuve d’amour explicite. Ok, c’est peut-être un peu déplacé d’imager un baiser (même si franchement j’en doute) mais quand même ! Tout au long de l’animé, Kakeru est en mode : « Tu sais, il y a quelqu’un que j’apprécie beaucoup… » et là tu as Naho en mode : « Hey, ben voyons ! Je me demande bien de qui il parle ? »

 

Au secours… Surtout que Kakeru lui a dit que si un jour il devait déclarer sa flamme à quelqu’un ce serait elle. Je veux bien qu’on soit un peu hésitant mais là faut vraiment être aveugle. Dis-toi que tu attendras toute la moitié de l’animé pour que l’un d’eux fasse un move.

Je veux bien que ce soit un animé de romance mais quand même c’est long pour qu’il se passe quelque chose.

Et l’émotion dans Orange, on en parle ?

Très franchement dans ce genre d’animé, tu t’attends à ressentir les émotions des personnages. Tu t’attends à des scènes qui vont te faire frissonner, qui vont faire vibrer ton âme. Je n’ai pas eu de moments qui m’ont fait ressentir ces différentes émotions. Même la scène où Kakeru avoue ses envies de suicides, je ne l’ai pas trouvée suffisamment frappante. Il est clair que la situation est triste et choquante mais ça ne va pas plus loin.

Malgré cela je ne peux nier le fait que l’émotion au fil de l’anime est bien présente. Tout au long, on ressent de la sympathie pour Naho qui fait de son mieux pour éviter la mort imminente de son ami. C’est même amplifié par la participation des autres personnages au fur et à mesure que l’intrigue avance. Chacun d’entre eux ayant reçu une lettre d’eux-mêmes venant du futur, ils collaborent d’abord inconsciemment puis prennent connaissance des lettres des autres et coopèrent finalement tous ensemble dans ce but.

J’ai ressenti un réel soulagement lorsqu’à la fin, le jour prévu de son suicide, Kakeru décide de s’accrocher à la vie. Au lieu de se laisser écraser par un camion, il fait un pas en arrière et survit. C’est vraiment une scène qui couronne les efforts de tous les protagonistes. Ils ont atteint leur but : sauver Kakeru.

La dépression et le suicide abordés comme sujets principaux.

Voilà quelque chose qui m’a réellement plu dans l’animé. Je vois cet animé un peu comme une sonnette d’alarme vis-à-vis de la dépression et du suicide. Rien de l’extérieur ne démontrait clairement que Kakeru était victime d’une dépression. Ce n’est que le temps qui leur a permis de constater la détresse silencieuse de leur ami. Les personnages n’ont pas pu sauver le Kakeru de leur époque et ont donc décidé d’envoyer des directives à leur « eux » du passé.

C’est un exemple concret de la situation dans laquelle est un grand nombre de personnes. Très souvent, une personne dépressive ne se rend pas forcément compte de sa situation. La société nous apprend tellement bien à cacher nos sentiments que l’on en arrive à se duper soi-même. Je ne vous dis pas d’aller chercher vos amis dépressifs et de les forcer à se sentir mieux. À mon avis, cela va juste plus les embarrasser. Je pense que l’on doit juste faire de son mieux pour être présent pour ses amis le plus possible. Essayons déjà d’être attentifs à nous-mêmes avant de l’être pour les autres.

Finalement malgré cet article, n’hésitez pas à aller vous faire votre avis personnel à propos d’Orange.

Tard+

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.