Une ode à l’amitié et au voyage : A Place Further than the Universe.

Bien le bonjour ! Aujourd’hui : A Place Further Than The Universe.

Présentons un peu cet animé. A Place Further Than The Universe (Sora Yori Mo Tooi Basho en japonais) est un animé produit par le studio Madhouse, animé slice of life – comédie qui traite du thème du voyage et de l’amitié. Notez bien que le studio Madhouse a également réalisé des animés comme HunterXHunter ou bien No Game no Life.

On peut donc s’attendre à de la qualité ici. Et le pari est tenu. 8.83/10 pour Nautiljon et 8.65/10 pour MyAnimeList ce qui nous donne une très bonne moyenne de 8.74/10. Voici donc du bon cru pour cette saison animé d’hiver 2018.

Examinons le résumé proposé par Nautiljon :

Shirase Kobuchizawa, lycéenne de deuxième année, est la fille de la célèbre Takako Kobuchizawa, une exploratrice ayant disparue lors de sa dernière expédition en Antarctique.

Persuadée que sa mère est vivante et qu’elle l’attend sur place, Shirase met tout en œuvre pour intégrer une expédition constituée de civils, embarquant trois autres jeunes filles dans l’aventure.

Au vu du synopsis, on dirait que c’est juste une fille qui veut retrouver sa maman en Antarctique. En surface, c’est plutôt le cas mais l’animé montrera que ce n’est pas le seul et unique but de cette expédition. A l’aide de ses nouvelles amies, Shirase va réaliser bien plus que seulement chercher sa mère : elle trouvera l’amitié.

Quelques défauts qui ne gâchent absolument pas l’expérience

Cet animé n’a pas obtenu un 10/10 (ce qui me semble impossible étant donné qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde) donc il y a des choses qui peuvent être améliorées.

Pour ma part, j’ai eu quelques problèmes avec la répétition des scènes de pleurs des différents personnages. J’ai eu un peu l’impression qu’elles pleuraient pour tout et n’importe quoi. Mais en y repensant chacune de ces scènes se justifie par le contexte. Nous avons quatre filles qui ont chacune leurs personnalités et qui se retrouvent face à de multiples situations qui bouleversent leur façon d’être. Il y a moyen de pleurer là quand même. Malgré ma réflexion, il m’est arrivé aussi à de multiples reprises de sentir mes yeux s’humidifier en même temps qu’elles.

On a aussi des personnages secondaires comme la chef de l’expédition. Alors là c’est réellement un défaut pour moi. Je trouve que les personnages secondaires qui gravitent autour des quatre filles importantes de l’histoire n’ont que très peu d’utilité. On pourrait presque dire que la seule qui vaille le coup soit la chef de l’expédition. Elle est la seule qui permet un développement des personnages principaux. Tous les autres, ils servent au décor. Bon après il n’y en a pas des masses qui sont mis en avant. Je pense que cela se justifie par le fait qu’on nous propose quand même quatre personnages principaux ici. C’est un nombre assez conséquent du coup la présence de multiples personnages secondaires aurait probablement brouillé le spectateur.

Passons à ce qui fait de cet animé un petit bijou.

A Place Further Than The Universe - Paysage Pole sud

Déjà on a tous les aspects esthétiques : les scènes, la musique, le design… Pour ce qui est de l’ambiance musicale en général, je pense qu’il n’y a pas forcément une chanson qui se démarque mais que l’ensemble est agréable et fluide. Chaque scène est magnifiée par la musique qui lui est associée. Et alors quand on parle des décors… Très franchement je pense que l’image ci-dessus parle d’elle même. Dans un paysage si neutre et sauvage, les effets de lumières nous font apprécier cette simplicité de décor. Mettez de côté les gratte-ciels et autres monuments pour apprécier la nature telle quel.

Abordons l’élément que j’ai le plus apprécié : le développement des personnages. Alors là c’est réellement poussé, on a quatre filles atypiques à leur manière. La première peut nous faire penser à la personne qui rêve sans vraiment accomplir les choses puis il y a celle qui par sa détermination est stigmatisée par ses camarades. Ensuite une autre représente par son passé l’hypocrisie dont font preuve certaines personnes en société pour enfin avoir une dernière qui ne trouve pas l’amitié dû à sa popularité miroitée par le commun des mortels.

Chacune de ces filles représentent par leur êtres des facettes de la société et par le biais de ce voyage, elles affrontent des obstacles associés à leurs comportements. Par exemple l’une d’elle a quitté le lycée car elle a été engagée dans une compétition sans pouvoir y participer. Ses recruteurs ont par la suite mis la disqualification de leur équipe sur son dos et l’ont harcelée en retour. Ces même recruteurs vont par la suite essayer de prendre contact avec elle en s’appelant ses « amies ».

Et là intervient leur amitié naissante et grandissante.

A Place Further Than The Universe - scène émotionnelle

C’est à ce moment là que de par leurs expériences personnelles et leur capacités uniques, elles décident de s’aider les unes les autres afin d’avancer. Ici c’est Shirase qui interviendra et énoncera clairement ce que pense son amie car par son caractère cela ne la dérange pas et elle veut protéger sa compagne de route. C’est tout simplement pour ce genre d’évènements que A Place Further than the Universe est une ode à l’amitié. On observe quatre filles sans lien préalable qui, guidées par le souhait de Shirase, se retrouvent à voyager ensemble en direction du rude pôle Sud.

Qui peut prédire les rencontres que nous ferons ? Avec qui partirons-nous à l’autre bout du monde ? C’est ce hasard des rencontres qui est mis en avant dans cet animé. C’est la beauté même de l’amitié. L’animé pose même la question au cours de sa progression : Qu’est-ce que l’amitié ? L’amitié passe par les actions que l’on fait pour chacun, par la possibilité de pouvoir imaginer les réactions de quelqu’un… Mais ça pourrait se résumer en un mot : « Merci ». L’amitié est le fait d’apporter du bonheur ou bien d’être à l’écoute dans les moments difficiles : tout simplement participer en bien à la vie d’autrui.

Après tout cela, qu’est-ce qui reste ?

Après avoir visionné entièrement cet animé, j’ai été inondé par tant de beauté et d’amour. J’ai presque eu envie de me lancer aussi dans un voyage en direction du pôle sud (mais en vrai c’est mort il fait trop froid). Pour tout ceux qui se sentent seul, ne perdez pas espoir et vivez vos rêves ! On ne sait pas de quelles rencontres sera fait le futur …

Je vous laisse avec une vidéo qui m’a donné des frissons de par la manière dont la personne aborde l’animé :

Tard+

Article précédent sur l’animé Punch Line

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.